Augmentation naturelle des seins par voie axillaire et choix techniques et esthétiques

Lorsque l’une de mes patientes fait appel à moi pour une augmentation des seins, je souhaite toujours apporter la “french touch”, c’est-à-dire la recherche et l’obtention d’un résultat naturel.  Le lipofilling mammaire, associé ou non à des prothèses, propose une solution naturelle idéale. Pour une augmentation mammaire avec prothèses, le choix des prothèses est important. Enfin, je choisis la voie du creux axillaire, puisque dissimulée dans le creux de l’aisselle, la cicatrice sera invisible.

Augmentation mammaire par voie du creux axillaire

Découvrez l’explications en vidéo de cette technique, mise au point par le Docteur Bon (auteur de La Beauté Mise en Équation) :

Positionnement de la prothèse

Lorsque cela est possible, la prothèse est placée en position rétro-pectorale, c’est-à-dire en arrière du muscle pectoral, afin de camoufler le haut de la prothèse. Cela permet un toucher plus naturel et un galbe du sein adoucit. Lorsque la prothèse est placée en ante-pectoral, le lipofilling peut venir envelopper la prothèse.

Abaissement du sillon sous-mammaire

En fonction de la taille de la prothèse, le sillon sous-mammaire sera abaissé, pour éviter que les seins soient bombés de manière non-naturelle.

Choix des prothèses

Pour une poitrine naturelle, le choix des prothèses est primordial. J’accompagne mes patientes dans ce choix, afin de les guider vers ce qui leur conviendra le mieux, en fonction de leurs envies et de leur morphologie.

Personnellement, j’ai une préférence pour la prothèse morphoesthétique. Elle est ronde, assez plate et large. Ce choix permet d’obtenir une poitrine naturelle puisqu’elle imite les caractéristiques de seins naturels de façon optimale :

  • Elle réduit l’écart entre les seins ;

  • En position debout, les seins ont une forme en poire, du fait de la pesanteur ;

  • En position couchée, elles s’aplanissent légèrement.

Dans certains rares cas, lorsque les seins d’origine sont très petits et que la peau et les muscles sont fins, je privilégie une prothèse anatomique. Cela permet de prévenir le risque de plis de la prothèse.

Le respect des proportions

Le volume de la prothèse doit être choisi en fonction de la morphologie des patientes. Le tour du thorax sous le sein, le tour du bassin et le tour des seins doivent présenter un certain équilibre pour obtenir des formes à la fois généreuses et harmonieuses.

Au Dr Bon de préciser : “Par rapport au mamelon, 40 % du sein se situe au-dessus de ce dernier en pente douce et 60 % en dessous en formant ¼ de sphère. En position debout, le sein paraît plus large que haut.” (source : http://www.chirurgie-esthetique-bon.fr/augmentation_mammaire).

Enfin, sachez que ce type d’augmentation mammaire peut tout à fait être combinée à un lifting des seins ou la correction d’une asymétrie des seins.

Avant / Après d’augmentation mammaires naturelles

Nota bene : les photos présentées ci-dessus ont un but exclusivement informatif. Elles reflètent le résultat d'une intervention passée. Elles ne préjugent en aucun cas d'un résultat futur.

Pour en savoir plus, prenez rendez-vous avec le Docteur Franchi, chirurgien esthétique à Paris, au +33 1 44 40 00 98 ou avec le formulaire en ligne.