Lifting frontal sans cicatrice

Le lifting frontal permet de rajeunir la partie haute du visage. Il est possible de réaliser ce type de lifting localisé du visage sans générer de cicatrices importantes. Ce lifting de la partie haute du visage, corrige un regard fatigué et sombre en lui redonnant l’éclat de la jeunesse.

Qui est concerné par le lifting frontal ?

Le lifting frontal est particulièrement destiné aux personnes présentant : 

  • des sourcils tombants ;

  • des rides prononcées ou un affaissement au niveau du front ;

  • des rides inter-sourcillières prononcées ;

  • des rides du lion et des pattes d’oie marquées ;

  • des paupières supérieures tombantes.

Généralement, il s’agit d’un lifting réalisé à des patients et patientes à partir de 40 ans. Il est possible de l’envisager au préalable lorsque le vieillissement est précoce du fait de facteurs héréditaires.

Quels sont les objectifs et bénéfices du lifting frontal ?

Le lifting frontal a plusieurs actions bénéfiques sur le visage :

  • Il remonte les sourcils, en particulier la zone centrale ;

  • Il estompe, voire supprime les rides de la zone frontale.

Quelle technique de chirurgie du visage sera utilisée pour le lifting frontal ?

Il existe deux méthodes pour réaliser un lifting frontal :

  • La méthode dite classique, maîtrisée par très peu de chirurgiens (2 à 3 en France), dont je fais partie.

  • La méthode endoscopique, qui est une bonne alternative et que j’utilise dans certains rares cas.

Qu’est-ce que la technique de lifting frontal classique ?

Lorsque les patients et patientes consultent pour un lifting frontal, ils présentent un excès de peau plus ou moins important que la méthode classique permet de retirer contrairement à la méthode endoscopique décrite ci-après.

De plus, la méthode de lifting classique du front est la seule méthode qui permet d’obtenir un résultat effectif et durable. Si nécessaire, il est aussi possible d’avancer la ligne des cheveux, un grand front étant un signe de vieillissement du visage.

Les cicatrices d’un tel lifting vont d’une oreille à l’autre et sont dissimulées dans la ligne des cheveux. Elles seront cachées par les cheveux et indétectables.

Qu’est-ce que la méthode endoscopique ?

Cette technique consiste à opérer sans “ouvrir” de façon importante. Les incisions sont minimes et permettent simplement d’introduire :

  • une caméra très petite pour avoir une vue de l’intervention et des gestes réalisés ;

  • les instruments chirurgicaux nécessaires à l’intervention.

Cette méthode consiste à mettre des fils de suspension qui auront malheureusement un effet plus temporaire que la méthode classique, c’est pour cette raison que je ne le recommande pas. En effet, le résultat obtenu, bien que satisfaisant, ne dure pas. Les fils se distendent, voire cèdent. 

Les bénéfices de la méthode endoscopique pour le lifting frontal sont doubles : cela permet de réduire le traumatisme au niveau du visage et les cicatrices d’une telle intervention. Les cicatrices d’un lifting frontal, ainsi réalisé, mesurent 1 cm seulement et sont dissimulées dans les cheveux.

Quelles sont les étapes d’un lifting frontal ?

Avec le lifting frontal classique, comme avec la méthode endoscopique, l’intervention consiste à :

  1. Décoller la peau de la zone frontale ;

  2. Corriger la chute de la zone frontale ;

  3. Supprimer les rides horizontales ;

  4. Remonter les sourcils, ce qui améliore les paupières supérieures tombantes et évite le plus souvent une blépharoplastie ;

  5. Supprimer/Estomper les rides du lion.

L’ensemble de ces modifications sont possibles grâce à une modification, une section ou un affaiblissement des muscles de la zone. De plus, lorsque les tissus sont repositionnés, le chirurgien esthétique s’assure d’une fixation en profondeur pour un résultat durable.

Quelles autres opérations de chirurgie du visage peuvent être associées au lifting frontal ?

En fonction des patientes/patients, il peut être envisagé d’associer plusieurs autres techniques de chirurgie esthétique du visage :

  • Blépharoplastie : supérieure ou inférieure, en cas de paupières supérieures tombantes ou de poches sous les yeux. 

  • Lifting temporal : il est courant de réaliser un lifting fronto-temporal. Le lifting temporal permet principalement de remonter la partie externe du sourcil.

  • Lifting cervico-facial : il permet de redessiner harmonieusement l’ovale du visage et de retendre la peau au niveau du cou.

  • Injections d’acide hyaluronique et de toxine botulique : en fonction des patients, il s’agira d’agir sur les muscles de la zone (toxine botulique) ou sur les volumes, en comblant les sillons des rides (acide hyaluronique).

La médecine esthétique propose t-elle une alternative non-invasive ?

L’alternative bien connue au lifting frontal est l’utilisation d’injections de Botox® et d’acide hyaluronique. Elles nécessitent toutefois de revenir 2 à 3 fois par an, en fonction des patients/patientes, contrairement au lifting frontal qui offre une solution durable.

Quel est le prix du lifting frontal ?

Le tarif du lifting frontal est fixé selon les coûts de prise en charge de l’intervention et du patient, qui incluent : frais d’hospitalisation, honoraires du chirurgien esthétique, honoraires du médecin anesthésiste, frais de chambre, frais de bloc opératoire.

Le devis détaillé vous sera remis en main propre lors de votre première consultation avec le Docteur Franchi. 

Quelles sont les recommandations pré-opératoire ?

Le Docteur Franchi recommande d’arrêter tabac, anti-inflammatoires et aspirine, au moins 10 jours avant le lifting frontal.

La veille du lifting centro-facial : réalisez 2 shampoings avec un produit prescrit lors de votre consultation pré-opératoire.

Le jour de l’opération : un démaquillage profond doit être fait.

Quelles sont les étapes de l’intervention ?

Consultations : 2 consultations sont à prévoir avec le Docteur Franchi et une consultation avec l’anesthésiste. 

Durée d’intervention : 1h.

Anesthésie : générale ou locale avec sédation intraveineuse. Le lifting frontal est généralement pratiqué en ambulatoire.

Pansement non-compressif : mis en place en fin d’intervention et retiré entre 1 et 3 jours post-opératoires. 

Shampoing : avant votre départ, les infirmières réalisent un shampoing.

Quand reprendre le travail ? Il faut compter environ 7 à 15 jours d’indisponibilité professionnelle et d’éviction sociale :

  • Les bleus disparaissent en quelques heures à deux jours.

  • Les gonflements disparaissent après environ une semaine. 

  • Il n’y a pas ou peu de douleurs - calmées par des antalgiques - il peut y avoir une sensation de tension au niveau du front, des paupières, voire une sensation d’engourdissement.

  • Il faudra éviter toute activité ou effort violents le jour même de l’opération et lors des premiers jours de récupération.

Consultations post-opératoires : à J+7, J+14, 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an.

Résultat final : il faut compter entre 3 et 6 mois pour observer le résultat final, un an pour la cicatrice. 

Pour en savoir plus, contactez le cabinet du Docteur Franchi au 01 44 40 00 98.