Lifting Temporal

Le lifting temporal est le lifting destiné à améliorer l’esthétique du sourcil, il est donc souvent qualifié de lifting de la queue du sourcil. Avec l’âge, la pointe externe à tendance à tomber, ce qui alourdit et attriste le regard. Il s’agit d’une conséquence normale du vieillissement cutané qui entraîne une ptôse de la peau du visage.

Comment l’âge agit sur la zone temporale ?

Le lifting du sourcil vise à corriger les stigmates du vieillissement qui touchent la pointe du sourcil. Le relâchement cutané entraîne une ptôse de la queue du sourcil (partie externe) qui a tendance à fortement vieillir l’apparence d’un visage.

Quels sont les objectifs et bénéfices du lifting temporal ?

Le lifting temporal permet : 

  • de retendre la peau de la tempe jusqu’au sourcil. Cette tension se fait vers le haut, afin de remonter le sourcil ;

  • de redessiner un sourcil aux courbes harmonieuses ;

  • de réduire l’excès de peau au niveau de la paupière du haut.

Quelle technique de chirurgie du visage sera utilisée pour le lifting temporal ?

Pour agir de façon durable, votre chirurgien vous proposera d’agir sur les tissus profonds de votre visage. Cela implique :

  • Le décollement de la peau au niveau de la zone du sourcil, de l’os qui se trouve sous le sourcil ;

  • Le repositionnement du sourcil sans tension de la peau.

Quel type de cicatrice aurez-vous suite à un lifting temporal ?

La cicatrice sera très réduite - 4 à 5 cm - et au niveau du cuir chevelu situé au-dessus des oreilles. Elle est donc parfaitement indétectable. Ce type de cicatrice est du au fait de l’utilisation de la technique endoscopique (vidéo sous cutanée) afin de réduire le traumatisme au niveau du visage tout en garantissant la bonne préservation des nerfs de la zone.

Le Docteur Franchi ne recommande pas les techniques pince mannequin ou avec fils crantés, dont les résultats ne sont ni optimaux, ni durables. 

Quelles autres opérations de chirurgie du visage peuvent être associées au lifting temporal ?

Si la partie centrale et interne du sourcil est tombante, il faut prévoir d’associer le lifting de la queue du sourcil à un lifting frontal.

Si les paupières supérieures présentent une ptôse (chute) importante, une blépharoplastie supérieure peut être envisagée.

Si la paupière supérieure à tendance à se creuser, il faudra combler par injection de graisse avec un lipofilling, ou par injection d’acide hyaluronique.

Si l’ovale du visage et le cou présentent le même type de ptôse que le sourcil, il peut être envisagé de réaliser un lifting cervico-facial ou un lipofilling de l’ovale du visage.

Avez-vous besoin d’un lifting temporal ? Faites le test chez vous :

  1. Placez vos doigts sur vos tempes, au niveau de la pointe du sourcil 

  2. Remontez la peau.

Si la pointe externe du sourcil est remontée, ainsi qu’une partie de la paupière supérieure, lorsque vous présentez aussi une paupière tombante ; alors vous êtes très probablement un bon candidat. 

Bien souvent, ce type de lifting s’envisage aux alentours de 40 ans, excepté si les patients/patientes présentent des signes précoces de vieillissement, dus à des facteurs héréditaires.

La médecine esthétique propose t-elle une alternative non-invasive ?

Le lifting temporal est possible grâce aux injections de Botox®. Le résultat dure entre 4 et 6 mois. Cette alternative peut être utilisée seule - dans une certaine mesure - ou en complément d’un lifting temporal chirurgical.

Quel est le prix du lifting temporal ?

Le tarif du lifting temporal est déterminé en fonction des coûts de prise en charge de l’intervention et du patient, comprenant : frais d’hospitalisation, honoraires du chirurgien esthétique, honoraires du médecin anesthésiste, chambres, frais de bloc opératoire.

Le devis détaillé vous sera remis en main propre lors de votre première consultation avec le Docteur Franchi. 

Quelles sont les recommandations pré-opératoire ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, pour garantir son bon déroulement et une cicatrisation optimale, il est recommandé d’arrêter la consommation de tabac, d’anti-inflammatoires et d’aspirine au moins 10 jours avant.

La veille du lifting : un shampoing doit être réalisé.

Le jour de l’opération : un démaquillage systématique doit être réalisé.

Quelles sont les étapes de l’intervention ?

Consultations : 2 consultations seront réalisées au préalable, ainsi qu’une consultation avec l’anesthésiste. 

Durée d’intervention : 1h.

Anesthésie : générale ou locale avec sédation. Il est possible de réaliser cette intervention soit en ambulatoire, avec une sortie le jour même, soit avec une nuit passée à la clinique.

Pansement non compressif : mis en place en fin d’intervention et retiré avant votre sortie. 

Shampoing : avant votre départ, les infirmières réalisent un shampoing.

Quand reprendre le travail ? Il faut compter environ 1 semaine d’indisponibilité professionnelle et d’éviction sociale :

  • Les bleus disparaissent en quelques heures à deux jours.

  • Les gonflements disparaissent après environ une semaine. 

  • Les fils sont résorbables et disparaissent tout seul, il n’y a donc aucun fil à retirer.

  • Il n’y a pas ou peu de douleurs - calmées par des antalgiques - il peut y avoir une sensation de tension au niveau des tempes.

Consultations post-opératoires : à J+7, J+14, 1 mois, 3 mois, 6 mois et 1 an.

Résultat final : il faut compter entre 6 mois et 1 an pour observer le résultat final, un an pour la cicatrice. 

Pour en savoir plus, contactez le cabinet du Docteur Franchi au 01 44 40 00 98.