Quatre cas d’asymétrie mammaire en question : soudaine, chez l’adolescente, après allaitement et ménopause.

Les seins sont naturellement asymétriques, il n’existe pas de symétrie parfaite de la poitrine. Mais dans certains cas, l’asymétrie est importante. Elle dérange, peut devenir source de complexe et de mal-être. La chirurgie esthétique mammaire propose des solutions pour corriger ce type d’asymétrie mammaire, dite franche.

Une asymétrie franche peut être innée ou acquise. Certains cas peuvent être sources de nombreux questionnements. Nous avons choisi d’en traiter quatre.

Asymétrie mammaire soudaine

1.  Que caractérise t-on d’asymétrie mammaire soudaine ?

Il est tout à fait normal et courant d’avoir un sein plus gros que l’autre, dans la majorité des cas, il s’agit du sein gauche. Cette asymétrie naturelle ne doit pas être source d’inquiétude. On appelle asymétrie mammaire soudaine, une franche différence entre la taille de vos seins, qui n’est pas habituelle et se produit en très peu de temps, brusquement. Dans ce cas de figure, il est important de prendre contact avec votre médecin pour de plus amples examens.

2. Mes seins sont devenus asymétriques de façon soudaine, dois-je m’inquiéter ?

Si vous observez une asymétrie soudaine de votre poitrine, il est préférable de prendre rendez-vous avec un spécialiste. Si cela peut être anodin (un kyste par exemple), cela peut aussi être signe d’une anomalie, voire, dans certains cas être symptomatique d’un cancer. Néanmoins, ne vous inquiétez pas avant de faire un examen avec votre spécialiste, ne faites pas d’auto-diagnostic alarmant.

3. La mammographie pré-opératoire est-elle obligatoire et peut-elle détecter un cancer du sein ?

Lorsque vous prévoyez de faire une intervention de chirurgie esthétique mammaire, il est obligatoire de réaliser une mammographie des seins. Cet examen permettra de repérer toute anomalie qui nécessiterait d’approfondir les examens.

Il s’agit alors d’éliminer ou de confirmer un diagnostic de cancer du sein, ou encore de poser un autre diagnostic bénin, dans le cas d’un kyste par exemple. Dans certains cas, l’intervention de chirurgie esthétique mammaire devra être reportée. Votre chirurgien saura vous conseiller lors de votre consultation.

Asymétrie mammaire chez l’adolescente

4. Ma fille présente une asymétrie mammaire, comment l’accompagner ?

L’asymétrie mammaire lorsqu’elle est franche (différence importante de taille ou de forme, différence de position de sillon sous-mammaire) est une source de troubles psychologiques lorsqu’ils surviennent à l’adolescence. Il est donc primordial de prévoir un accompagnement psychologique.

5. Quels sont les questions que vous devez soumettre à au chirurgien esthétique de votre fille ?

Si votre fille est une bonne candidate à une intervention de chirurgie réparatrice, il faudra aborder la question des cicatrices post-opératoires définitives, et dont l’aspect esthétique est difficile à prévoir. Il faudra aussi parler de la surveillance et de la possibilité d’une seconde intervention de chirurgie réparatrice. Assurez-vous que tous ces aspects soient couverts, discutés et réfléchis.

6. Quelles sont les conséquences d’une asymétrie mammaire chez l’adolescente ?

Au quotidien, il est problématique de trouver des sous-vêtements confortables et qui s’adaptent aux deux seins, très différents. Il est également complexe de participer aux activités sportives, notamment aquatiques, proposées dans le cadre scolaire par exemple. La peur du rejet et des critiques peuvent être sources d’une éviction sociale. Enfin, la patiente peut être impactée physiquement puisque dans certains cas, l’asymétrie mammaire génère des problématiques posturales.

7. Quels sont les cas d’asymétrie mammaire chez l’adolescente ?

Il existe plusieurs types d’asymétries mammaires, pour en connaître la classification, je vous invite à lire Asymétrie Mammaire : causes et chirurgies mammaire de correction.

8. Comment prendre en charge cette asymétrie mammaire ?

Dans certains cas, il est possible de prévoir une intervention de chirurgie mammaire réparatrice dès la fin de la première poussée mammaire, qui intervient entre 15 et 16 ans. Cela permet de soulager la patiente, psychologiquement et physiquement, notamment dans le cas d’une hypertrophie mammaire.

9. Pourquoi est-il préférable d’attendre avant de faire une chirurgie mammaire chez l’adolescente ?

Une poussée secondaire peut se produire aux alentours de 18-19 ans. Il faudra donc envisager un second geste chirurgical si une première procédure esthétique a été réalisée. Dans d’autres cas, il est utile et judicieux d’attendre la fin de cette seconde période de poussée mammaire pour prévoir une intervention de correction de l’asymétrie mammaire.

Asymétrie mammaire suite à l’allaitement

10. Quels sont les cas d’asymétrie mammaire suite à une grossesse et allaitement ?

En règle générale, les seins retrouvent leur taille initiale entre 12 mois et 33 mois post-partum. Cependant, il est possible d’observer une asymétrie mammaire, causée ou renforcée par l’allaitement. Aussi, certaines femmes présentent des seins “vidés”. L’asymétrie peut aisément être corrigée par une chirurgie de correction et complétée par une augmentation mammaire si les seins ont perdu de la masse. Si les seins sont devenus tombants, il est possible de réaliser une mastopexie.

11. Est-il possible d’allaiter malgré une asymétrie mammaire ?

Bien sûr. L’asymétrie mammaire n’a rien à voir avec l’aspect fonctionnel des seins. Ainsi, il est possible d’allaiter malgré une asymétrie mammaire, légère ou franche. Certaines femmes pour d’autres raisons allaitent avec un seul sein, ce qui est aussi tout à fait possible. Parfois, votre enfant a tendance à s’orienter naturellement vers le sein le plus fonctionnel.

12. L’allaitement d’un seul sein peut-il créer ou renforcer une asymétrie mammaire ?

Même si généralement l’asymétrie disparaît après la période de sevrage - dans la majorité des cas ; il est difficile de garantir que l’asymétrie ainsi créée ne sera pas définitive.

13. Est-il possible d’allaiter suite à une intervention de chirurgie mammaire ?

Si votre sein n’est pas altéré, en particulier les canaux galactophores, il n’y a aucune raison qui vous empêche d’allaiter votre enfant suite à une opération de chirurgie des seins. Toutefois, certaines chirurgies mammaires : une ablation, une blessure importante, l’irradiation, peuvent altérer la fonction physiologique du sein (allaitement) de façon souvent irréversible et entraîner l’impossibilité d’allaiter.

Asymétrie mammaire suite à la ménopause

14. Une asymétrie mammaire peut-elle survenir au moment de la ménopause ?

La ménopause peut être en effet à l’origine d’une asymétrie mammaire, bien que dans la majorité des cas, les causes soient multiples.

15. Mes seins ont gonflé à la ménopause de façon asymétrique, est-ce normal ?

À la ménopause, la sécrétion hormonale s’arrête et les glandes mammaires s’atrophient. Cependant, cette diminution de volume de la glande mammaire n’entraîne pas forcément la diminution du volume des seins, puisque ce volume est généralement comblé par du tissu adipeux (graisse). L’augmentation de la masse graisseuse des seins est souvent proportionnelle à la prise de poids globale durant la ménopause. Dans certains cas, si l’augmentation du volume des seins est asymétrique - un cas rare mais possible - il est tout à fait possible de réaliser une correction de l’asymétrie mammaire.

Vous n’avez pas trouvé réponse à votre question ? N’hésitez pas à contacter le secrétariat du Docteur Franchi au 01 44 40 00 98.