DR GÉRALD FRANCHI

Chirurgie esthétique et réparatrice

Rechercher
Close this search box.

Le point sur le lipœdème en quelques idées reçues

Mois de la sensibilisation au lipœdème, le mois de juin est l’occasion de parler de cette maladie encore méconnue qui touche pourtant plus d’une femme sur dix dans le monde.

Atteignant essentiellement les membres inférieurs qui deviennent disproportionnés par rapport au haut du corps, le lipœdème occasionne d’importantes douleurs autant physiques que psychologiques.

Ne pouvant se guérir, le lipœdème peut toutefois être pris en charge efficacement et durablement grâce à une liposuccion spécifique totalement maitrisée par le Dr Franchi, chirurgien et médecin esthétique à Paris.

Le point sur le lipœdème en quelques idées reçues.

 

Le lipœdème est un syndrôme

Le lipœdème n’est pas un syndrome mais une maladie, et même une maladie chronique, progressive et invalidante reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis 2018. Touchant 11% des femmes dans le monde, elle n’est donc pas si rare. 

Appelée également « maladie des jambes en poteau » ou « syndrome des deux corps », le lipœdème se manifeste par une accumulation anormale, progressive et symétrique de tissu adipeux au niveau des jambes, sans toucher les chevilles et les pieds, créant une disproportion parfois très importante entre le haut et le bas du corps.

Pouvant également atteindre les bras, les hanches et la culotte de cheval dans 30% des cas, elle occasionne des douleurs spontanées ou au toucher, parfois très intenses.

 

Le lipœdème peut se guérir

A l’heure actuelle, le lipœdème ne peut pas se guérir.

Les nombreuses femmes qui subissent cette maladie doivent vivre avec, et parfois très difficilement autant du point de vue physique que psychologique, en raison de la gêne esthétique causée par ces grosses jambes et des nombreuses souffrances qu’elle occasionne.

Longtemps sous-estimé par le corps médical et confondue avec d’autres pathologies (insuffisance veineuse chronique, lymphœdème, obésité, syndrome des jambes sans repos…), le lipœdème est aujourd’hui mieux connu, bien que de nombreuses femmes soient victimes d’une longue errance médicale avant que leur lipœdème soit diagnostiqué.

 

Il n’existe pas de traitements du lipœdème

Pour se traiter, le lipœdème bénéficie de traitements conservateurs (drainages lymphatiques, pressothérapie, port de bas de contention ou cure thermale ) qui ralentissent sa progression inéluctable et diminuent les douleurs.

Cependant, seule une liposuccion bien spécifique permet de réduire durablement les amas graisseux, de ralentir la progression de la maladie et de soulager réellement les patientes sur le long terme.

Spécialiste de ce traitement, le Dr Franchi, chirurgien esthétique plasticien très expérimenté, connaît parfaitement cette maladie qu’il sait diagnostiquer et traiter grâce à cette chirurgie qui permet de réduire les tissus adipeux anormaux par aspiration. Pour valider son diagnostic, le Dr Franchi demande généralement à ses patientes d’effectuer un bilan avec un phlébologue.

La liposuccion est le traitement le plus efficace et le plus sûr pour réduire le lipœdème car la graisse extraite ne réapparait pas. Elle permet, le plus souvent, une disparition quasi complète des symptômes.

Indiquée en dernière intention quand les traitements conservateurs produisent peu d’effet ou en cas d’aggravation de la maladie, l’intervention est beaucoup plus efficace si elle a lieu avant que des complications ne se développent.

 

Les personnes atteintes de lipœdème sont en surpoids

Si un surpoids peut aggraver les symptômes du lipœdème, cette maladie n’est absolument pas corrélée au poids.

Ainsi, une part importante des patientes se situe dans une Indice de Masse Corporel normal. Ces femmes ont une graisse malade mal localisée avec un haut du corps souvent fin.

 

N’étant pas déclenchée par l’alimentation ni par le mode de vie des patientes, la maladie peut toutefois générer de l’obésité car elle entraine des douleurs physiques intenses avec, dans certains cas, une perte de mobilité lorsqu’elle évolue.

Les patientes ne pouvant alors plus rester debout ni faire de l’exercice, notamment de la marche, la prise de poids est inévitable. Les conséquences sur la qualité de vie et l’estime de soi sont alors gigantesques.

Une fois le lipœdème installé, il est résistant aux régimes ou à l’activité physique.

 

Les origines du lipœdème sont inconnues

Longtemps mystérieuses, les origines du lipœdème semblent être génétiques. En effet, les recherches médicales récentes ont permis de prouver que chez 60% des femmes atteintes on constate d’autres cas de lipœdème dans la famille. Cependant, des recherches sont toujours en cours pour connaître le mécanisme exact à l’origine de son déclenchement.

 

Très souvent, la maladie apparaît après un changement hormonal. Ainsi, elle s’amorce fréquemment à la puberté, en début de prise d’une pilule contraceptive, lors d’une grossesse ou à la ménopause, sans aucun signe annonciateur.

 

Il est possible d’empêcher le déclenchement du lipœdème

S’il est impossible d’éviter le déclenchement du lipœdème, son diagnostic précoce est d’une importance cruciale pour empêcher qu’il ne progresse grâce à la mise en place de solutions telles que les thérapies de compression, le contrôle du poids ou la pratique régulière d’exercices.

En effet, le lipœdème connaît 3 stades d’évolution :

  • le stade 1 est l’épaississement du tissu sous-cutané et l’apparition de petits nodules avec une peau lisse,
  • le stade 2 voit l’apparition de nodules de taille supérieure avec une peau irrégulière de type peau d’orange,
  • Au stade 3, le tissu sous-cutané est encore plus épais et induré. Les nodules sont larges et importants entrainant une déformation des cuisses et des genoux. A ce stade, la perte de mobilité est fréquente.

 

La mise en place précoce d’un traitement adéquat permet de freiner l’évolution du lipœdème vers un stade plus sévère.

 

Le traitement du lipœdème peut être pris en charge par l’assurance maladie

Bien que reconnue comme une maladie par l’OMS depuis 2018, le traitement du lipœdème n’est pas pris en charge en France par l’assurance maladie, contrairement à l’Allemagne ou au Royaume-Uni.

En effet, malgré les douleurs violentes qui peuvent devenir invalidantes, l’incompatibilité de la maladie avec un travail sédentaire et les souffrances psychologiques très conséquentes, les drainages lymphatiques sont jugés comme un traitement de confort s’ils sont prescrits pour un lipœdème, et donc non remboursés.

Quant à la liposuccion, seul traitement permettant de soulager réellement et durablement les malades, elle est considérée par la Sécurité Sociale comme de la chirurgie esthétique alors que, concernant le lipœdème, elle est avant tout réparatrice puisqu’il s’agit de soulager les douleurs.

Cependant, une demande d’aide financière individuelle soumise à condition de revenus est possible auprès de l’assurance maladie ainsi qu’une aide de la part de certaines mutuelles.

Ce financement ne couvre toutefois pas la totalité des frais, d’autant plus que selon le stade de la maladie, une patiente peut être opérée plusieurs fois.

Espérons que l’engagement de nombreux médecins et associations pour faire reconnaître officiellement cette maladie par le gouvernement fera avancer les choses afin de faciliter l‘accès aux soins et au traitement chirurgical.

 

Retrouvez plus d’informations sur le lipœdème ici et ici

Pour effectuer une consultation concernant votre lipœdème avec le Dr Franchi, chirurgien et médecin esthétique à Paris,  prenez rendez-vous au 0144400098 ou sur Doctolib.

Posez une question

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chirurgie esthétique

Avant / Après

Avant et après chirurgie esthetique et Médecine esthétique PHOTOS AVANT APRÈS DES SEINS PHOTOS AVANT APRÈS DU VISAGE

Morpheus 8

Qu’est ce que Morpheus 8 ? Morpheus 8 est un appareil micro-invasif de traitement de la peau dans un cadre dermatologique ou esthétique, qui associe radiofréquence

Bionutrilift et Bionutrilips, protocoles de réjuvénation à effet liftant et bio stimulant

  Quel est le principe des protocoles Bionutrilift et Bionutrilips ? Protocoles de réjuvénation uniques, Bionutrilift et Bionutrilips préviennent ou corrigent les signes de l’âge avec

FaceTite, lifting du visage par radiofréquence interne

FaceTite est une technique de contraction cutanée mini invasive à base de radiofréquence. Procédure novatrice de médecine esthétique, cette solution complète de remodelage du visage